Marketing, Teasing, Coaching !

18 09 2010

Par Alice BLONDEL, Responsable Marketing Client et auteure du blog Marketing is Design


Grâce à Viadeo et aux messages de hub, je viens de découvrir Les « Pense-Bêtes de Florence Kazandjian ».

 

zen-attitude.jpgSur son blog cette formatrice indépendante nous fait don d’histoires et symboles connus ou moins connus, comme des exemples très parlants, pour en faire des leçons de management.

Ces Pense-Bêtes très utiles aux managers sont en fait des illustrations de son savoir-faire de coach et consultante en management.

Au-delà de la grande pertinence de ses exemples, je trouve que Florence, avec cette méthode de communication, fait preuve de grandes qualités marketing.

 

  • Ses « Penses-Bêtes » sont des réponses pratiques et mémorisables pour les managers, et une réponse immédiate à des questions qu’ils peuvent se poser. Ils répondent donc à une « attente client ».
  • Ils sont créatifs, et drôles. On les remarque quand on les lit et donc on s’intéresse à l‘offre de conseil de celle qui les propose : ils sont attractifs
  • Ils rendent concrets des messages éminemment immatériels, ils matérialisent la compétence et la qualité de service que Florence peut apporter : ils sont parlants
  • Ils sont diffusables et utilisables à volonté : sur le blog, sur une documentation publicitaire, sur un site, sur des dossiers de formations : ils sont multi-supports et peuvent être utilisés à l’envie.

 

Et moi ça me donne envie de faire appel à ses services !

Et pour la qualité du marketing de son offre, un grand bravo !





Protégé : Histoire d’éléphant ou la chandelle du manager

1 06 2010

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :





Protégé : Le Porteur d’eau ou quand le recadrage change tout

1 08 2009

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :





Sollicitation paradoxale : quand « ça résiste » !

1 07 2009

Un paysan essayait de faire rentrer un veau dans une étable.
Mais il avait beau tirer sur la corde ou le pousser au cul, le veau se cabrait et refusait d’avancer.
Devant ce malheureux spectacle, le fils du paysan, un petit garçon de 7 ans, riait et se moquait …
 » Et bien fais mieux toi ! Puisque tu es si malin ! »
Alors le petit garçon fit le tour du veau et lui tira sur la queue…
Aussitôt, par réaction, le veau entra dans l’étable…

 
C’est un principe de physique bien connu ! Lire le reste de cette entrée »